Que faudrait-il à Paris pour retrouver sa première place de ville la plus visitée au monde ?

IMG_5883

©MartiniShakenNotStirred. Tous droits réservés

Paris est une ville magnifique, certes, mais en 2014 elle a perdu son rang de ville la plus visitée au monde (derrière Londres) … mais pourquoi ?

Petit état des lieux avec les pours et les contres.

Pours :

– Paris est la ville Lumière par excellence. Allez vous balader dans n’importe quel quartier de la capitale, il y aura toujours de la lumière, les fameux lampadaires (certains remplacés par des caméras comme CCTV) parisiens, le scintillement de la Tour Eiffel, les vitrines des magasins (et bientôt avec Noël les illuminations sur les Champs et des Grands Magasins)

La gastronomie : la ville regorge de bons restos (avec les meilleurs chefs), des nouveaux, des anciens qui traversent le temps – toujours là car ils offrent de bons produits, ont une clientèle fidèle, les boulangeries dans tous les quartiers (rien ne vaut un bon croissant « pur beurre » le dimanche matin après une soirée bien arrosée), les déli’s de proximité, les pâtisseries. La cuisine française est réputée pour être une des meilleures sinon la meilleure : on peut passer tout un séjour (1 mois) à manger des plats différents chaque jour tant notre cuisine est variée. Quel autre pays peut se vanter de ça ? Bien sur j’adore les cuisines d’autres pays comme : indienne, italienne, espagnole, grecque, russe ou américaine. Mais aucune d’elle n’est aussi variée que la française. Nous avons la chance d’avoir des spécialités par région, de bons vins…d’ailleurs j’y viens aux vins.

Les vins : ceux de la Vallée du Rhône, de Bordeaux, de Provence, de Bourgogne, les Champagne, les Corse…il y a de quoi faire. Sans compter les eaux-de-vie comme le Cognac ou l’Armagnac. Toutes ces petites choses que l’on peut boire dans les restos de la capitale.

Les Musées, attractions et patrimoine : la Tour Eiffel, le Louvre, la nouvelle Fondation Louis Vuitton dont le magnifique bâtiment est signé Frank Gehry (le même qui, au passage, avait créé une belle collection pour le joaillier américain Tiffany & Co), les Arts Décoratifs, le Musée du Quai Branly, le tout-récemment ré-ouvert Musée Picasso, le Château de Versailles, Disneyland Paris, etc.

– Le by-night très parisien avec les bars et clubs, les Cabarets (Lido, Moulin Rouge, Crazy Horse, Chez Michou)

Les Hôtels chics : hôtels boutiques, palaces etc.

Le shopping est inégalable : il n’y a qu’à Paris que l’on peut trouver une telle variété de jeunes et talentueux créateurs de mode et d’accessoires – dans les quartiers comme le SoPi (South of Pigalle) avec Vanina Escoubet, le Haut-Marais avec Eple & Melk – et aller se perdre dans les rues de Saintonge, Charlot, Vieille du Temple, vous serez surpris du nombre de créateurs dont ces rues regorgent… Isabel Marant, Charlotte Sometime, Tassia Canellis, Erotokritos, Innamorato, Karine Arabian, Le Mont Saint Michel, Patricia Blanchet, Maison Kitsuné (label, mode, café) et leur toute nouvelle boutique rue Madame dans le 6ème, Médecine Douce, Monsieur Paris, Hartford, Ginette NY, A.P.C, Les Prairies de Paris, Sessun, Renhsen, Suzie Winkle, etc. On est loin de Londres où l’on retrouve inévitablement les Mango, H&M, Gap et Zara à tous les coins … au secours !! . D’autres magasins comme MERCI et Centre Commercial proposent également des sélections pointues.

Contres :

– Pour le service et l’amabilité en général, on reviendra : l’expérience des touristes est généralement mauvaise à ce niveau là. Ils se plaignent des français qui ne parlent pas anglais et ne font pas l’effort de le parler. Ils ont la « boule au ventre » avant même d’avoir atterri (je cite les propos d’amis Américains)

– Les aéroports ne sont pas adaptés aux touristes et aux étrangers. Les transports vers le centre ville ne sont pas vraiment compris et utilisés comme ils devraient l’être. Allez demander à un Américain qui vient de traverser l’Atlantique (avec x heures dans la tête) d’acheter son billet de RER à la machine car il n’y a personne au guichet pour le renseigner. Sa carte de paiement sans puce ne passera pas car elle n’est pas acceptée. Il préfèrera prendre un taxi qui va lui faire des tours en plus pour allonger sa course et donc la note à payer.

– Pour une capitale européenne, tous les magasins ne sont pas ouverts 7 jours sur 7. Quand on voit qu’à Londres tout a changé il y a une dizaine d’années. Londres souhaitait s’aligner sur le modèle New-Yorkais afin de proposer aux habitants et aux visiteurs un maximum de jours où ils pourraient faire leur shopping. Quand est-ce que cela va arriver à Paris ? le problème est qu’en France, le dimanche est encore considéré comme le jour du Seigneur – j’aimerais bien voir combien de Parisiens (ou Français en général) vont encore à la messe le dimanche ? Pour le touriste qui vient juste un weekend, ça fait un peu court de tout organiser pour le samedi seulement. À moins d’aller vous serrer les coudes dans le Marais qui lui, reste ouvert le dimanche … encore faut-il aimer la foule.

>> Paris pourrait redevenir la Première si elle s’efforçait de s’adapter à ce que font les autres capitales en matière de tourisme (voir ce que font les autres n’est pas quelque chose de figé et d’interdit, au contraire). Déjà parler anglais et surtout correctement serait pas mal. Ça montrerait notre ouverture au monde.