Thanksgiving baby!

Happy Thanksgiving everyone!

Hier soir j’ai, semble-t-il, réussi le test d’organiser (cuisiner la dinde, préparer et recevoir) mon premier diner de Thanksgiving. Nous nous sommes retrouvés à 8, entre « dindes ». Outre ce qu’il se passait dans la cuisine, il y avait aussi la question de la déco.

©Getty Images

©Getty Images

Un peu d’histoire : Thanksgiving (action de grâce) est une fête traditionnelle aux États-Unis célébrée chaque année le 4ème jeudi du mois de novembre, cette année le jeudi 27 novembre. Cette fête familiale est presque plus importante que Noël pour les Américains. Pour retrouver l’histoire complète, cliquez ici.

Côté cuisine, je me suis fortement inspirée de la recette que j’ai connue lors de Thanksgivings passés chez des amis aux États Unis :

– une dinde de 5 kg désossée et roulée (boned & rolled), achetée chez Thanksgiving, le magasin américain de la rue Saint Paul à Paris, plus facile à manier / je n’avais pas prévu de stuffing (farce) ni de sauce au cranberry (airelles) car pas le temps de tout faire

– des mashed potatoes, c’est-à-dire de la purée de pomme de terre

– des sweet potatoes (patates douces), achetées chez Thanksgiving

– des Brussels sprouts (Choux de Bruxelles)

– de la sauce gravy (pour accompagner la dinde), dont la préparation a été achetée chez Thanksgiving

– une pumpkin pie (tarte au potiron), très bonne, faite maison au magasin Thanksgiving

– et pour le dessert, une pecan pie (tarte aux noix de pécan), également faite maison chez Thanksgiving

©MartiniShakenNotStirred. Tous droits réservés

Dinde avant / après ©MartiniShakenNotStirred. Tous droits réservés

J’ai préparé la dinde le jour même : 2h30 au four (thermostat 180°) en l’arrosant toutes les 20 minutes avec le jus dégagé lors de la cuisson (eau + bouillon KUB® Maggi émietté, huile d’olive), pour éviter qu’elle s’assèche. J’ai épluché les pommes de terre et les patates douces, j’en ai fait des purées, j’ai préparé les Choux de Bruxelles et j’ai acheté, au cas où ce ne serait pas suffisant pour le dessert, le croquant au chocolat de Picard.

©MartiniShakenNotStirred. Tous droits réservés

Desserts ©MartiniShakenNotStirred. Tous droits réservés

Une fois tout cela prêt, j’ai sorti la déco : des petites courges de couleurs différentes achetées chez le fleuriste Natcho et Compagnie de la rue du Petit Thouars, des bougies ainsi que des nappes en lin sur la table.

Côté boisson, c’était très simple : vin rouge.

Côté son : des albums bien américains sélectionnés sur Spotify.

À la fin du diner, on a fait le traditionnel tour de table en posant la question : « what are you thankful for today? » (de quoi êtes-vous reconnaissant aujourd’hui ?) Et voici quelques réponses : « I’m thankful for the music », « I’m thankful for my friends and for being here tonight », « I’m thankful for this meal together », etc. De mon côté, j’étais ravie et reconnaissante envers mes amis qui s’étaient déplacés pour cette fête traditionnelle aux USA mais très peu ou pas fêtée ici en France.

La soirée s’est bien passée, les invités semblaient ravis d’avoir vécu leur premier Thanksgiving à Paris.

***

Publicités