Film : Timbuktu

Timbuktu

Synopsis
Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane mène une vie simple et paisible dans les dunes, entouré de sa femme, sa fille et de Issan, son petit berger âgé de 12 ans. Tandis qu’en ville, les habitants subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes qui ont pris en otage leur foi… Le jour où Kidane tue accidentellement un pêcheur qui s’en est pris à sa vache préférée, il doit lui aussi faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d’ailleurs.

Dans cette commune du Mali où le Djihad a posé ses valises, ou plutôt ses armes, en y imposant un régime de dictature, tout ce qui existait avant et qui nous paraissait choquant existe encore aujourd’hui (lapidation, interdictions en tout genre, extrémismes etc). Et cela en est effrayant. C’est fou le nombre de « Allah » que contient le film, les paradoxes et les contradictions entre la religion musulmane et les croyances des djihadistes – islamistes, les longues scènes (peut-être très réalistes, je ne m’y connais pas assez en la matière) où tout est ramené à la religion, à Allah, au Prophète et au pardon.

« Ceux qui font la guerre meurent vite » – Toya.

Le film est dirigé par Abderrahmane Sissako avec des acteurs aux interprétations justes et touchantes : Ahmed Ibrahim, Abel Jafri, Toulou Kiki, Hichem Yacoubi.

Timbuktu a été nommé dans la catégorie du meilleur film étranger aux prochains Oscars®.

NB : sur une touche plus décalée, il y a même un acteur sosie de Kanye West en chemise bleue avec motifs blancs, dont le plan est pris de haut et semi-profil.

Bande annonce de Timbuktu // Distributeur : Le Pacte / Orange Studio

Publicités