Film : The Imitation Game

© IMDb

© IMDb

The Imitation Game est un film sur Alan Turing, sa contribution pendant la 2ème guerre mondiale ou comment ce mathématicien britannique formé à Cambridge a réussi à créer (avec une équipe de choc) un outil, une machine révolutionnaire, capable de déchiffrer les codes allemands, les communications diffusées sur la machine de l’époque appelée Enigma afin de remporter la guerre.

Alan Turing était génial, différent et passionné par les codes, les énigmes et jeux de mots croisés. Malheureusement, quand le perso entre dans l’équation, rien ne va plus. La loi qui condamnait l’homosexualité comme étant illégale, de 1885 à 1967, a eu raison de lui – il a fini par se suicider en 1954, à l’âge de 41 ans.

Trois périodes sont relatées : les années de jeunesse d’Alan Turing à la Sherborn School vers 1928, les années de guerre entre 1939 et 1945 et les années après guerre au début des années 50. Le film est brillamment réalisé par le Norvégien Morten Tyldum. Benedict Cumberbatch est excellent, et cela fait plaisir de voir réunis dans un même film Matthew Goode (Hugh Alexander) et Mark Strong (Stewart Menzies), deux de mes acteurs britanniques préférés que j’apprécie surtout pour la variété des personnages qu’ils interprètent.

« Do you know why people like violence? It is because it feels good. Humans find violence deeply satisfying. But remove the satisfaction, and the act becomes… hollow. » – Alan Turing

 Triste fin pour ce précurseur de l’ordinateur qui a bousculé tous les codes, dans tous les sens du terme.

Bande annonce de The Imitation Game // Distributeur : StudioCanal

Publicités