Film : Into the Woods

© IMBd

© IMBd

Bon, je peux désormais dire que je n’aime vraiment pas les films de Rob Marshall.

Into The Woods ou Into Torture pendant quasi deux heures. Je n’ai absolument rien aimé : les costumes, le scénario, les personnages, les chansons, les décors, la mise en scène… À chaque fois qu’une scène finissait je soufflais, littéralement. Lorsque je pensais que le film était enfin fini, eh ben non ça continuait. Je suis sortie pendant que le générique de fin commençait à défiler, je suis rentrée chez moi et j’ai avalé un Doliprane 1000 pour essayer de faire passer le mal de tête que le film m’a donné.

Et de savoir que c’est un Disney (producteur et distributeur) a foutu en moi un grand vide et m’a amenée à me demander, comment diable! a-t-on laissé autant de budget à Rob Marshall pour réaliser un film pareil ? Sérieusement, regrouper des contes et en faire une daube pareille. Avant d’aller voir le film je pensais que la cible était les enfants et puis je me dis que c’est trop violent pour qu’un enfant regarde et comprenne vraiment et qu’en fait il s’adresse aux nostalgiques de contes et films Disney qui seront, à tous les coups, déçus du résultat. Ils ont même oublié Blanche Neige et les Sept Nains quoique, peut-être pas, je me demande où ils auraient pu les caser.

Au secours !

Bande annonce de Into The Woods // Distributeur : Disney

Publicités