Film : The Voices

©MartiniShakenNotStirred. Tous droits réservés

© IMDb

Réalisé par Marjane Satrapi à qui l’on doit le très bon Persepolis, The Voices est un film très « rose ». Mais attention, ne sont roses que les décors, habits et environnement de cette petite ville de Milton, aux États-Unis. Pour le reste, c’est plutôt gore mais tourné de manière rigolote ou un peu inquiétante parfois.

Ryan Reynolds explose dans ce rôle de sociopathe/psychopathe/schizophrène. Les rôles secondaires sont pas mal non plus et tout s’emboite bien, le scénario est surprenant, les dialogues entre Jerry (Ryan Reynolds) et ses animaux de compagnie sont vraiment très drôles, d’autant plus que c’est lui qui double toutes les voix.

“Well, that’s one step away from the looney bin” – Mr Whiskers (cat)

Sur une touche plus sérieuse, la vie de schizophrène n’est pas à prendre à la légère et clairement, ceux qui en souffrent ne sont pas tous pris en charge par les services compétents ou la société. Les dérapages peuvent exister et il vaut mieux ne pas croiser la route de l’un d’entre eux s’il n’est pas sous traitement, s’il a décidé de l’arrêter ou s’il est sur le point de faire un carnage.

Dans le genre décalé et bien interprété, ce film est à voir.

Bande annonce de The Voices // distributeur : Mandalay Entertainment

Publicités