Portrait : Anna, Économiste spécialiste de l’eau à la Banque Mondiale

©MartiniShakenNotStirred. Tous droits réservés

Lakshman Jhula Bridge, Rishikesh ©MartiniShakenNotStirred. Tous droits réservés

Anna est une de ces femmes quarantenaires que l’on envie.

Diplômée de prestigieuses écoles aux États Unis et en Europe, mariée à un Français, cette Américaine successful a fait de sa vie une sorte de roman.

Après avoir passé de nombreuses années à étudier elle commence à travailler pour la Banque Mondiale à Washington D.C. en tant qu’Économiste spécialiste de l’eau. Anna est donc amenée à bûcher sur des dossiers sensibles, la plupart en Afrique.

Mais revenons un peu sur son parcours sans faute et ses expériences personnelles : comme elle le dit elle même, elle a tellement aimé les études qu’elle a obtenu plusieurs Masters aux États Unis et à la London School of Economics : MSc in Development Economics, MSc in Natural Resources Economics, MPhil in Natural Resources Economics, après avoir passé les quatre  premières années à l’université du Texas (dont un programme d’échange en Espagne) et un an et demi en Équateur ; tout ce parcours bouclé par un PhD obtenu à Yale pour lequel elle pose ses valises à Madurai près de Chennai en Inde pendant trois ans le temps d’y effectuer ses recherches. Elle s’installe ensuite temporairement en France* et au Népal.

Anna est une habitante du monde, sans attache, voyageant de mission en mission mais en gardant toujours les pieds bien sur terre. C’est une fois mariée qu’elle ressent vraiment le besoin d’avoir une maison, une sorte d’attache où elle peut s’installer, avoir ses propres meubles, un lieu qu’elle peut appeler « home ». Et c’est finalement à Paris* que le couple s’installe.

Trait de caractère indéniable de la jeune femme : sa grande capacité d’adaptation.

« This too shall pass » – Anna
(« Cela aussi va passer »)

Après quelques temps à Paris, une opportunité et la vie l’ont ramenée en Inde (dans le nord cette fois ci) ou elle vit désormais avec son mari. Cela n’altère en rien ses missions en Afrique et les allers retours dans sa ville chérie, Paris, où l’appartement a été conservé.

Son job, « Water Economist », elle l’exerce depuis dix ans. Il consiste à soutenir les pays en voie de développement à mettre en œuvre des projets de développement axés sur l’eau, y compris l’approvisionnement et l’assainissement, l’irrigation, les barrages polyvalents, l’hydroélectricité, etc.

Petite anecdote sympa : lors d’une mission récente au Kenya, Anna, entourée de quelques collègues, a eu l’occasion de faire une veillée pour la grand-mère de Barack Obama dans sa maison même au milieu de nulle part.

Au cours de ses nombreux voyages, elle a découvert des endroits dont elle garde de bons souvenirs et qu’elle souhaite partager. Elle nous livre ses préférés :

✰ Polynésie : Moorea et Rangiroa
✰ Inde : Kodaikanal, Munnar, et Rishikesh
✰ Palestine : la Mer Morte
✰ Portugal : Sintra
✰ France : Corse, Ile aux Moines, St Malo
✰ Pérou : Machu Picchu, Cusco
✰ Angleterre : Bath
✰ Italie : la Côte Amalfitaine
✰ Népal** : Namobuddha
✰ Mexique : San Miguel de Allende

Ses restaurants favoris à Paris :

☛ l’Arpège
La Table d’Eugène
Chez Janou
Le Petit Marché


** si vous souhaitez venir en aide aux victimes et ceux touchés par le tremblement de terre au Népal, vous pouvez faire vos dons ici. Ce fonds est géré par des amis d’Anna, il est donc sur et fiable – l’argent récolté sera utilisé à bon escient

Soutien aux villages détruits du nord de Katmandou

Publicités